Traduction du document de Katharina Friedrich – https://betewi-akademie.de

Particularité des cellules souches

Elles sont issues de la fusion d’une cellule sexuelle femelle et d’une cellule sexuelle mâle. Après leur troisième division cellulaire, il se forme un “amas cellulaire”, composé des huit premières cellules
de la vie. Elles sont également appelées : cellule originelle, œuf de la vie.

A partir des cellules souches se forment des tissus en fonction de l’aspect énergétique et informatif de ceux qui les entourent.

Figure 1 Différents types de cellules souches

A partir des cellules souches se forment en culture
1. des cellules cardiaques (en haut à gauche),
2. des cellules musculaires squelettiques (en haut à droite),
3. des cellules musculaires vasculaires (en bas à gauche)
4. des cellules nerveuses (en bas à droite)
5. des cellules souches osseuses (image de droite)

Le biophysicien de Göttingen, Dr. Florian Rehfeldt a pu constater après seulement 24 heures, combien la forme et la structure interne de cellules souches extraites de la moelle osseuse évoluent vers celle de cellules musculaires, selon la la dureté des surfaces cellulaires dans l’environnement de la cellule.

Les cellules souches adultes ou des tissus sont localisées dans tous les organes, mais principalement dans la moelle osseuse. Elles peuvent se transformer en 220 types différents de cellules, elles sont nos “cellules JOKER”.

Le taux de cellules souches dans le sang peut être mesuré par ultrasons, sans qu’il soit nécessaire de faire un prélèvement. Deux aspects étroitement liés l’un à l’autre doivent être pris en compte dans la régénération des organes. Ce sont :
1. l’aspect quantitatif – énergétique : la multiplication purement numérique de nos propres cellules souches adultes dans notre propre corps.
2. l’aspect qualitatif – informatif : atteindre dans le “corps-orchestre” une harmonie optimale, une résonance saine entre le microcosme humain avec toutes ses cellules et le macrocosme. Ce dernier comprend l’environnement, au sens le plus large – la communication entre les hommes, le comportement à l’égard de la nature, qui inclut la capacité d’adaptation face au rayonnement cosmique.

Ainsi, plus il y a de cellules souches adultes se trouvant dans la circulation sanguine, plus c’est bénéfique pour le corps. Ceci est le phénomène qui a été découvert récemment. Le corps se maintient jeune et se met dans un état optimal de santé. Lorsque dans le flux sanguin se trouvent plus de cellules souches adultes, alors les processus de processus de régénération de notre corps s’intensifient et  les organes remplissent à nouveau leurs fonctions initiales.

Le fait est qu’à partir de la 20ième – 25ième année de la vie, la production des cellules souches dans le corps diminue constamment. Cela est encore aggravé si le mode de vie n’est pas sain.

Et si nous pouvions faire en sorte que notre corps produise un certain nombre de cellules souches correspondant à une santé optimale ? Le corps pourrait alors combler les déficiences causées par la maladie, les accidents ou simplement le vieillissement.

Quelles sont les voies qui mènent à une plus grande production de cellules souches de haute qualité dans notre flux sanguin ?
Les possibilités sont les suivantes :
– l’apport de cellules direct par injection,
– l’apport indirect, par des stimulants,
– Transfert de données énergétiques issues de personnes saines vers des personnes malades
– stimulation mentale, spirituelle et manifestation.

Régénérer physiquement les cellules souches

Ces méthodes peuvent varier.  Dans l’un ou l’autre cas, elle peuvent être utiles, mais ne correspondent pas au principe d’un mode de vie indépendant. Elles créent des dépendances. Elles sont à proscrire soit pour des raisons éthiques soit pour des raisons de coût.

  1. Injection directe de cellules souches
    a) provenant de soi
    E. I Chazov dit dans une interview : “Nous avons commencé à soigner des personnes ayant subi un infarctus avec leurs propres cellules souches tirées de la moelle osseuse”. Aujourd’hui, le “boom des cellules souches” se répand dans le monde entier. Mais pour l’instant, cela reste encore au stade de l’expérimentation clinique.
    b) les cellules souches embryonnaires
  2. Apport indirect par des stimulants :
    Des chercheurs ont réussi à produire un produit, un stimulateur de cellules souches en tant que complément alimentaire
  3. Transfert énergético-informatif
    a) avec des moyens matériels techniqueCela comprend la méthode du professeur et docteur en biologie, Peter Petrovitch Garaiev et de ses collègues, qui travaille uniquement sur le plan de l’information énergétique. Le patient reçoit un DVD à la maison chez lui, avec des informations encodées en provenance d’une personne apparentée en bonne santé, écoute et regarde ces vibrations plusieurs fois par jour. C’est ainsi qu’au bout de 6 mois, une patiente diabétique (63 ans), a pu rétablir ses cellules pancréatiques, mais aussi qu’elle a vu apparaitre deux nouvelles dents dans la mâchoire supérieure.
    Plus d’info sur www.wavegenetic.ru  Le professeur Gariev lui-même est passé de verres de lunettes d’un indice de dioptrie de 6 à 3.b) avec une force exclusivement mentale
    Cela se produit grâce à une concentration mentale ciblée et consciente.

Des cellules souches pour les dents

L’une des méthodes physiques est, comme déjà décrite, l’injection de cellules embryonnaires étrangères à l’endroit où de nouveaux tissus doivent se développer. Des essais très concluants ont été faits sur des souris. Des cellules souches dentaires provenant d’une autre souris corps ont fait repousser les dents.

La question est de savoir s’il est possible d’activer mentalement les cellules souches, à savoir celles des dents, de manière à ce qu’elles soient droites et harmonieuses dans la mâchoire. En principe, cela est possible, comme le montre le film “La fontaine de jouvence”, 4e partie. Une jeune femme moscovite a réussi à faire repousser une dent à l’âge de 60 ans.

La repousse des dents se passe chez les peuples primitifs dans certaines tribus d’Afrique ou dans les villages de haute montagne de Bulgarie de manière spontanée. Pour ces gens, la troisième dentition est quelque chose de tout à fait normal.

Beaucoup de personnes ont essayé jusqu’à présent et n’ont pas encore réussi. En quoi réside l’obstacle ?
Pour chaque dent, il y a aussi l’homme, la personne, avec toutes ses particularités spécificités psychiques et physiques. Le processus de régénération est perturbé par ses expériences avec des matériaux dentaires toxiques. Ce sont justement eux qui modifient le flux de courant dans la bouche de façon considérable. Les effets négatifs, les miasmes, ont aussi un effet négatif jusqu’à quatre générations.

Le processus de repousse dentaire est très complexe et exige de nous des connaissances et aussi beaucoup de patience.

Il est parfois possible d’obtenir rapidement en l’espace de quelques jours une dent qui repousse. Mais en règle générale, cela demande, selon ma propre expérience et l’étude de la littérature spécialisée, 2 à 3 ans d’attention intensive dans le projet “nouvelle dent”. L’aspect qualitatif – quelle information je donne à cette énergie – est, à mon avis, le plus important.
Les méthodes utilisées transmises par Grigori Grabovoi permettent de faire disparaître les caries, de régénérer l’os de la mâchoire, mais pour la croissance des dents, elles semblent moins adaptées.
Il en va de même pour la méthode d’Arkadie Petrov avec sa construction par étapes 1-3-5-8-9 qui pourrait être améliorée.
Voici donc ce que je rajoute :

1. commencer par identifier les traumatismes en rapport avec la dent, les identifier et s’en détacher
2. plonger rapidement la psyché dans un bain de jouvence de sensations agréables ; tous les jours lors du travail de guérison mentale s’y adonner pendant plusieurs minutes.
3. le moment est important, le moment du “crépuscule des dieux” (le soir avant de se coucher) me semble être le meilleur à cet égard,
4. utiliser certaines fréquences de lumière en tons jaunes et blancs mentalement pour générer et dynamiser.

On me demande régulièrement quand la nouvelle dent perce. S’il vous plaît, encore un peu de patience.

Je souhaite à tous ceux qui utilisent cette méthode beaucoup de succès.

Dr. Katharina Friedrich